Maximiser la performance énergétique des sites industriels

Accueil > Clients > Sites industriels

Les équipes Orygeen ont travaillé sur :


La mise en place d’une stratégie d’énergies renouvelables en France pour une entreprise d’alimentation & boissons

La définition des meilleures solutions de cogénération et les négociations avec un tiers investisseur afin de maximiser les profits d’une entreprise chimique majeure

La conception et le financement d’un système d’énergie solaire photovoltaïque en autoconsommation pour une grande entreprise agro-alimentaire

La réalisation de la modélisation thermodynamique de bâtiments industriels d’un producteur de boissons afin de réduire les coûts de chauffage/climatisation et améliorer le confort

La réduction des coûts d’investissement pour remplacer les systèmes de production de froid dans une usine alimentaire

L’élaboration d’une stratégie d’investissement sur 5 années dans les actifs énergétiques pour une plateforme pétrochimique

Logo Lafarge
Logo Novares
Logo Terra Lacta
Logo Mondeléz International
Logo Nestlé Waters
Logo ArcelorMittal
Logo L'Oréal
Logo GB Foods
Logo Materne
Logo Boortmalt
Logo GSK

Sur un site industriel, il y a deux types de consommation énergétique : la consommation liée au process et celle liée au bâtiment. Et tous les sites industriels ne se ressemblent pas : selon le type d’activité, la part de la consommation du process n’est pas la même, et l’optimisation de la consommation du bâtiment sera plus ou moins intéressante.

Chez certains industriels, notamment dans les secteurs de la chimie, de la métallurgie ou de la papeterie, le process peut représenter 60% de la dépense énergétique du site : il  est tellement énergivore que le le poids de la consommation du bâtiment et des bureaux en devient négligeable.

À l’inverse, chez d’autres, qui peuvent par exemple réaliser des mélanges dans l’agroalimentaire ou le luxe, des packaging ou mécaniquement transformer un produit (à travers une activité de découpe, perçage, assemblage…), l’activité industrielle est beaucoup plus limitée : le process est très peu consommateur d’énergie, jusqu’à 50% de la dépense énergétique du site est liée à l’éclairage, au chauffage et éventuellement à la climatisation du bâtiment et des bureaux.

Pour maximiser la performance énergétique d’un site industriel à moindre coût, une approche structurée et systémique s’impose.

1. Challenger les besoins en énergie nécessaires pour fabriquer le produit et mettre en place les réglages opportuns

 

Est-ce que les étapes du flow process sont toutes utiles à la fabrication industrielle ? Pourrait-on imaginer des technologies différentes ou une autre approche du procédé industriel afin de diminuer la consommation énergétique ?

Sur un site de production de chips : extraire de l’eau après la phase de blanchiment des pommes de terre permet de réduire l’énergie consommée pendant la friture.

2. Récupérer tout le chaud et le froid possibles au cours du process

 

Le coeur du procédé industriel produit-il de la chaleur ou du froid qui ne sont encore pas systématiquement récupérés ou valorisés ?

Dans une usine de production de Cognac : réchauffer le vin qui rentre dans l’alambic en utilisant l’eau chaude qui sert à refroidir la vapeur d’alcool à la sortie de ce même alambic.

3. Optimiser les équipements qui produisent les utilités ou les équipements du process (four, sécheur, broyeur, laminoir…)

 

Le procédé industriel d’une industrie utilise des utilités (fluides énergétiques distribués pour répondre aux besoins en énergie motrice, chaleur ou services auxiliaires) et des équipements. Un changement de technologie permet-il d’optimiser l’efficacité énergétique du process ?

Dans une fromagerie : remplacer une ancienne chaudière de 30 ans d’âge par une chaudière de nouvelle génération avec des systèmes de récupération de chaleur sur les fumées et des brûleurs micro-modulants ou mettre en place un système de régulation en fonction de la température extérieure sur les groupes froids (HP flottante).

4. Repenser la conduite d’exploitation

 

Pour diminuer la surconsommation énergétique, il faut instaurer des procédures automatisées, mais aussi changer les comportements individuels. Un contrôle de la consommation énergétique par des logiciels de supervision permet ensuite de mesurer les résultats obtenus par rapport aux objectifs fixés, de générer des alertes, et d’installer des rituels de management pour corriger les dérives constatées.

Dans l’industrie chocolatière : installer un système de pilotage des agitateurs sur les conches de chocolat pour arrêter l’agitation constante dès que le chocolat est prêt ou impliquer les opérateurs pour qu’ils arrêtent de laisser les portes automatiques bloquées en position ouverte entre les zones chaudes et les zones froides.

5. Remplacer les énergies consommées par des énergies renouvelables

 

Comment réussir sa transition énergétique ? La conception d’une solution de cogénération biomasse pour produire de la vapeur et de l’électricité renouvelable ou l’installation de panneaux photovoltaïques démontables sur un terrain destiné à de futures extensions sont des solutions faciles et rapides à mettre en place.

Chez un important acteur du tertiaire : signer un corporate PPA afin de s’approvisionner en énergie éolienne sur un champ voisin.

6. Mettre en place des mesures d’un système de management de l’énergie (éventuellement sous la norme ISO 50001)

Le management de l’énergie dans une entreprise doit s’appuyer sur un processus d’amélioration continue avec des objectifs fixés de manière récurrente, des plans d’action associés, la mesure des résultats, la mise en place d’éventuelles actions correctrices et la définition les rôles et responsabilités de chacun.

Dans une industrie chimique : définir des

Un enjeu énergétique ?

Orygeen vous recontacte


Vous pouvez vous désabonner de ces communications à tout moment.

En cliquant sur « Envoyer » ci-dessous, vous autorisez l’entreprise Orygeen à traiter les données soumises ci-dessus afin qu’elle vous contacte.

En savoir plus sur Orygeen :


Vous souhaitez recevoir la newsletter d'Orygeen ?

En cliquant sur « ENVOYER », vous confirmez que vous acceptez notre politique de confidentialité qui vous informe des modalités de traitement de vos données personnelles ainsi que de vos droits sur ces données. Conformément à la loi, vous disposez d'un droit d'accès, de rectifications et d'opposition, en cliquant ici.